Bursite

Cela survient lorsqu’il y a inflammation des bourses suite à un choc, des mouvements répétitifs ou à un déplacement articulaire. Les bursites accompagnent souvent une autre blessure et peuvent être secondaires à des lésions dégénératives du tendon. (Une bourse est un petit sac de tissu conjonctif rempli de liquide qui est généralement situé entre un tendon et un os ou à tout autre endroit où deux structures pourraient frotter entre elles. Son rôle est de réduire les frictions entre deux structures.) À noter qu’une bursite est souvent traitée de la même façon qu’une tendinite.

Symptômes :

La douleur est le principal symptôme de la bursite. Il s’agit souvent d’une douleur très sévère qui empêche le sommeil. (La douleur ressentie est plus forte que celle de la tendinite).

  • Douleur à la mobilisation passive (lorsqu’une force externe fait bouger l’articulation blessée)
  • Présence de rougeur
  • Gonflement à l’endroit de l’inflammation de la bourse
  • Diminution de l’amplitude de mouvements (mouvements limités)
  • Mouvements de compression articulaire douloureux
    (Par exemple, pour déterminer une bursite à l’épaule, un test de résistance à l’extension des bras procurera de la douleur. Mettre les bras devant soi à 90 °, tourner les pouces vers le sol et forcer vers le haut tandis qu’un professionnel de la santé résistera et poussera dans le sens contraire)

Traitements :

Temps de guérison : Si bien traitée, une bursite peut se guérir en quelques jours. Toutefois, la gravité et la cause (ex : bactérie) de la bursite peuvent rendre la guérison plus longue.

  • Principe de RGCÉ* (repos, glace, compression, élévation) pour les 72 heures suivant la blessure. *Voir en bas de page pour plus de détails.
  • REPOS de toute activité physique * selon indication d’un professionnel de la santé (pour quelques semaines)
  • Le port d’une attelle ou orthèse stabilisatrice au niveau de l’articulation blessée aide au repos et à la guérison de l’inflammation.
  • Anti-inflammatoire prescrit par le médecin
  • Stimulation électrique pour soulager la douleur (TENS)
  • Exercices pour maintenir l’amplitude de mouvement à l’articulation enraidie * selon indication d’un professionnel de la santé

Les produits que nous recommandons :

Omo Hit

Attelle d’épaule stabilisatrice.

Manchon pour tendon d’Achille

Attelle

Pour hallux valgus (présence d’un oignon), il peut s’agir d’une bursite à la base du gros orteil)

Chevillère Push

Genustrain

Orthèse de genou.

Orthèses plantaires

Neurostimulateur Eclipse + digital

Pour contrôle de la douleur.

Principe de RGCÉ

Repos. Si la douleur est importante, il convient de reposer le membre blessé, pour environ 48 à 72 heures, et plus si la douleur reste présente. Dans la grande majorité des cas, un repos de longue durée peut entrainer la diminution de masse musculaire et l’amplitude de mouvement ce qui devra être traité par la suite. La douleur est le meilleur guide : faire les mouvements à l’articulation blessée tranquillement afin de voir si le repos est encore nécessaire. Dans certains cas, il est préférable d’immobiliser l’articulation à l’aide d’une orthèse ou attelle.

Glace. Appliquer de la glace le plus tôt possible afin de minimiser l’enflure. La glace soulage la douleur, réduit l’inflammation et diminue l’enflure en resserrant les vaisseaux sanguins. Nous conseillons d’appliquer la glace pour une période de 10 minutes chaque heure. **Afin d’éviter de brûler la peau, il est conseillé de mettre une serviette mouillée entre le sac de glace et la peau.

Compression. Envelopper la région atteinte à l’aide d’un bandage élastique afin de réduire l’enflure et les ecchymoses et de soutenir l’articulation blessée. Ne pas serrer trop fort pour ne pas couper la circulation sanguine. L’orthèse stabilisatrice peut jouer le rôle de la compression.

Élévation. Maintenir le membre blessé en position surélevée. Le membre blessé doit être élevé de 10 cm plus haut que le cœur. Dans le cas de blessure à l’épaule, il ne faut pas élever l’articulation. Si possible, maintenir l’élévation pendant 2 à 3 heures chaque jour, jusqu’à ce que la douleur et l’enflure diminuent. L’élévation favorise le retour du sang dans les veines et limite l’accumulation de liquide d’inflammation autour de la zone blessée.

Retour Guide de blessures