Hockey


LA BIOMÉCANIQUE DE DÉPLACEMENT

La pratique de ce sport se fait en particulier avec un travail musculaire anaérobique et l’entrainement doit se faire en conséquence.
La contraction excentrique des muscles antagonistes du mouvement entraîne une grande majorité des blessures tendineuses, musculaires ou ligamentaires inhérentes à la pratique d’un sport. Cette mise en tension correspond à la phase de ralentissement d’un mouvement réalisé à grande vitesse, qu’il soit initié volontairement ou involontairement.
En ce qui concerne le hockey sur glace, les déplacements spécifiques sont régis par la biomécanique du patinage. Le travail se fait par une poussée en abduction et rotation externe au niveau de la hanche, contrairement à la marche ou la course. Le pas de patineur demande une poussée sur l’intérieur du pied et du gros orteil. Il n’y a pas de déroulement du pas mais une phase de pronation et supination de la cheville selon la poussée.

Le travail de proprioception est donc indispensable afin d’éviter que les articulations (hanche, genou et cheville) soient constamment malmenées. Les déplacements sur la glace ainsi que les arrêts brusques provoquent des organisations motrices spécifiques qui se traduisent par l’utilisation d’amplitude maximale de l’articulation de la hanche et par d’importantes contraintes sur l’articulation du genou et de la cheville.

Certains produits peuvent être appliqués pour aider à protéger et prévenir les blessures aux articulations déjà fragilisées. 

Au cours des dernières années, une nouvelle technologie est apparue sur le marché pour aider les athlètes à améliorer leur performance et diminuer leurs blessures : les vêtements de compression pour sportifs.

Les vêtements compressifs sont fabriqués de différentes fibres graduées (mmHg) et antibactériennes élastiques et favorisent une régulation de la transpiration. De plus les vêtements compressifs sont conçus de manière à améliorer les performances en réduisant l’oscillation des muscles et en diminuant, par le fait même, la perte énergétique. Une autre particularité des vêtements compressifs est l’amélioration de la circulation sanguine. La compression assure une augmentation du retour sanguin ce qui diminue l’accumulation d’acide lactique et de toxines due à la contraction musculaire, surtout en mode anaérobique, mode d’entraînement particulier à la pratique du hockey.

Le choix d’un vêtement compressif adéquat optimise la biomécanique et les performances.

Il existe aussi des vêtements de compression pour les efforts intenses qui procurent un niveau de compression passant de très faible à très élevé selon la zone musculaire et qui permettent un maintien à la fois confortable et ferme – ces vêtements sont spécifiquement conçus pour la réduction du temps de récupération.